Réussir le dépôt des comptes annuels au greffe du Tribunal de commerce – Les 3 choses à savoir

Qui est concerné ?SARL
EURL
SA
SAS
SASU
SCA
SNC dont tous les associés (indéfiniment responsables) sont eux-mêmes : des SARL ou des sociétés par actions ; des SNC ou des sociétés en commandite simple (SCS) dont tous les associés sont des SARL ou des sociétés par actions
SELARL
SELAFA
SELCA
SELAS
les sociétés commerciales dont le siège est situé à l'étranger et qui ont ouvert un ou plusieurs établissements (succursales) en France ;
les sociétés coopératives agricoles et unions de coopératives agricoles dès lors qu'elles dépassent chacune, à la clôture de l'exercice, deux des trois seuils suivants : dix salariés en contrat à durée indéterminée ; 534 000 euros de chiffre d'affaires hors taxes ; 267 000 euros de total du bilan (montant résultant de la somme des montants nets des éléments d'actif) ;
les sociétés dites « Sociétés Européennes » (SE) ayant leur siège social en France.
Quand déposer?Au plus tard, 7 mois après la clôture de l’exercice
Quoi déposer ?Déposer les documents sociaux annuels auprès du greffe du tribunal de commerce du ressort du siège sociale de la société. La liste précise
https://www.infogreffe.fr/informations-et-dossiers-entreprises/dossiers-thematiques/vie-de-entreprise/depot-des-comptes-sociaux.html

Assemblée générale d’approbation des comptes de la société – Les documents à préparer

 SA / SARLSAS
Dans tous les casLes comptes annuels :
1. l'inventaire
2. le bilan
3. le compte de résultat
4. l'annexe
Les comptes annuels :
1. l'inventaire
2. le bilan
3. le compte de résultat
4. l'annexe
Le rapport de gestionLe rapport de gestion
L’ordre du jourL’ordre du jour
Le texte des résolutionsLe texte des résolutions
La feuille de présenceLa feuille de présence
La trame du PV de l’assemblée généraleLa trame du PV de l’assemblée générale
Selon les casLe rapport spécial sur les conventions réglementéesLe rapport spécial sur les conventions réglementées
Le rapport du commissaire au compteLe rapport du commissaire au compte
Le rapport du CE

Assemblée générale d’approbation des comptes de la société – Les 5 questions à se poser pour envoyer les convocations dans les formes

 SASARLSAS
Quand ?L’assemblée générale d’approbation des comptes de la société doit avoir lieu au plus tard 6 mois après la clôture de l'exerciceL’assemblée générale d’approbation des comptes de la société doit avoir lieu au plus tard 6 mois après la clôture de l'exerciceL’assemblée générale d’approbation des comptes de la société doit avoir lieu au plus tard 6 mois après la clôture de l'exercice
Où ?L’assemblée générale doit se tenir au lieu au siège social de la société ou dans un autre lieu du même départementLe gérant peut convoquer l'assemblée générale où il le souhaiteEn fonction des statuts.
Qui ?Les convocations sont envoyées par le conseil d'administrationLes convocations sont envoyées par le ou les gérantsEn fonction des statuts.
Comment ?Les convocations sont envoyées par lettre recommandée avec accusé de réception 15 jours minimum avant l’assemblée générale. Il est recommandé de les envoyer 1 mois avant.Les convocations sont envoyées par lettre recommandée avec accusé de réception 15 jours minimum avant l’assemblée générale. Il est recommandé de les envoyer 1 mois avant.Les convocations sont envoyées par lettre recommandée avec accusé de réception 15 jours minimum avant l’assemblée générale. Il est recommandé de les envoyer 1 mois avant.
Quoi ?La convocation doit contenir :
1. Nom de la société, forme, montant du capital, numéro RCS, et siège social ;
2. Date et heure de l’assemblée générale ;
3. Lieu de l’assemblée générale ;
4. L’ordre du jour ;
5. Formulaire de vote par procuration
La convocation doit contenir :
1. Nom de la société, forme, montant du capital, numéro RCS, et siège social ;
2. Date et heure de l’assemblée générale ;
3. Lieu de l’assemblée générale ;
4. L’ordre du jour ;
5. Formulaire de vote par procuration
La convocation doit contenir :
1. Nom de la société, forme, montant du capital, numéro RCS, et siège social ;
2. Date et heure de l’assemblée générale ;
3. Lieu de l’assemblée générale ;
4. L’ordre du jour ;
5. Formulaire de vote par procuration ;
6. Formulaire de vote par correspondance.

Sécuriser le matériel sur un salon professionnel : les 3 actions primordiales!

1 – Préparer l’ensemble du petit matériel : papier, badges, cartes de visite, plaquettes, affiches, et une trousse de secours contenant des ciseaux, stylo ou marqueurs, rouleaux de scotch, cuters, colle, rallonge électrique, multiprises, et une agrafeuse ;

2 – Vérifier que sont opérationnelles toutes les fonctions électriques, électroniques, ainsi que les arrivées d’eau… de votre stand ;

3 – Vérifier également que l’équipement et l’ensemble du matériel fonctionne correctement.

Bien se préparer à participer à un salon professionnel : 4 priorités!

Le premier objectif est d’éveiller l’intérêt du visiteur tout en le plongeant dans un climat de confiance et pour l’atteindre la préparation de vos équipes est indispensable.

1 – Répartir les rôles, les responsabilités, et les tâches :

  • au sein du stand : répartition des tâches au sein de l’équipe : votre personnel, et éventuellement des intérimaires et des hôtesses ;
  • à l’extérieur du stand : s’informer sur les concurrents et d’éventuels partenaires et participer à des conférences par lesquelles votre société pourrait se démarquer et être identifiée comme une référence tout en mettant en valeur son savoir-faire.

 

2 – Peaufiner le briefing des équipes

  • lister et détailler tous leurs arguments ;
  • leur apprendre à différencier le client potentiel du simple visiteur curieux ;
  • leur résumer les actions à mener une fois le prospect repéré : par exemple, établir une fiche type, échanger les cartes  de visite ;
  • leur rappeler le dress code.

 

3 – Le jour J, avant l’ouverture

  • fixer rendez-vous à vos équipes au moins une heure à l’avance ;
  • distribuer à chacun badges, cartes de visite, plaquettes ;
  • reformuler brièvement objectifs et moyens d’y parvenir, avec des mots percutants !

 

4 – Pendant, toute la durée du salon, faire des débriefings et des briefing :

  • tous les soirs à chaud et concis
  • tous les matins pour évaluer les résultats obtenus la veille et définir les stratégies d’amélioration

Savoir communiquer sur votre participation à un salon professionnel : en 4 points !

Vous mesurerez la réussite de votre salon selon que vous y avez vu vos clients, vos partenaires, des clients potentiels, des journalistes et également que vous y  avez établi de nouveaux contacts !

1 – Informez et invitez tous vos contacts

Récupérez auprès de l’organisateur de salon en :

  • cartes d’invitation (à envoyer ou donner à vos clients) ;
  • cartes exposants ;
  • matériel de promotion  tels logos, vignettes, plaquettes diverses (à distribuer largement).

Lancez vos invitations (rédigées sans oubli du n° de stand !) par mail, courrier ou téléphone (environ 3 semaines avant le salon) et, suivant les cas, prévoyez des relances…

 

2 – Communiquez auprès des journalistes :

  • réalisez un dossier de presse et/ou un communiqué de presse ;
  • diffusez-le avant le salon et laissez suffisamment d’exemplaires dans la salle de presse du salon ;
  • notez les coordonnées de l’attaché de presse qui couvre l’évènement pour lui envoyer une fiche descriptive bien pensé avec nouveautés et photos à l’appui !

 

3 – Créer des supports marketing ciblé « salon professionnel » :

Prévoir,  à disposition dans le stand :

  • des documents informatifs ;
  • des objets promotionnels à distribuer largement aux visiteurs :
  • des cartes de visite

Attention : anticipez et pensez à la réutilisation « hors salon » des plaquettes, vidéos, page de publicité du catalogue du salon.

 

4 – Créez des animations pour attirer et retenir les visiteurs et donner envie à vos invités de se déplacer :

  • présentation de vos nouveautés ;
  • offre de cadeaux ;
  • jeux ou concours divers ;
  • cocktail ;
  • rendez-vous personnalisés…

Pour un stand attractif : respectez ces 3 étapes !

Véritable vitrine de communication, votre stand doit répondre à tous vos objectifs. Pour cela,  3 étapes à suivre :

1 – Définir la mission du stand : présenter le produit, développer l’impact publicitaire de l’entreprise, et sur quelle surface ?

2 – Choisir son emplacement après  mûre réflexion et étude du plan :

  • bien penser les points positifs et négatifs : un emplacement à l’entrée ou près des pôles d’animation assure une grande visibilité mais ne garantit pas forcement l’arrêt des visiteurs,  sur les axes de passage peut être un bon compromis ;
  • près de vos partenaires : chacun bénéficiant de la dynamique de l’autre ;
  • notez la date de clôture des inscriptions car l’attribution des stands se fait selon  les dates d’arrivée des réservations !

3 –  Choisir l’aménagement du stand :

  • modulaire (location du mobilier) ;
  • packagé (c’est l’organisateur du salon qui l’aménage et qui le livre) ;
  • sur-mesure, avec le savoir-faire d’un standiste (coût entre 300 et 500 € le m²)…

 

Quelle que soit la solution choisie, élaborez avec précision un cahier de charge suivant vos contraintes et vos attentes : décoration, attractivité des panneaux de communication, signalétique, les différents espaces…

L’inscription à un salon professionnel : 3 astuces pour optimiser !

Pour être sûrs de réussir votre salon, dès l’inscription, prévoyez 3 actions :

1 – Nommer un interlocuteur unique au sein de votre société, qui aura pour rôle de faire l’intermédiaire entre vous et la société qui organise le salon.

2 – Vérifier soigneusement toutes les prestations : ce qui est inclue, ce qui ne l’est pas…. et donc qu’il faudra éventuellement prévoir, par exemple le nettoyage du stand.

3 – Vérifier le référencement de votre entreprise par le salon et sa visibilité : sur le site internet, dans le catalogue ou autres plans et documentations…

Le blog ThinkBeag – Des idées, des conseils et plein d'astuces pour vous simplifier la vie !